N comme Nextcloud, ou comment se dispenser de dropbox

Je vais consacrer quelques articles à mon écosystème de gestion de documents et de recherches.

À l’image de d’aieux d’ailleurs je cherche des solutions alternatives aux mastodontes d’Internet comme Google ou Dropbox. Ça n’est pas que je ne les trouve pratiques mais il faut se dire qu’ils ne sont pas éternels et que je préfère maîtriser mes données.

Aujourd’hui je vais vous présenter une alternative à Dropbox.

Le programme s’appelle Nextcloud et est lui même issu du programme OwnCloud pour ceux qui connaissent.

J’ai installé Nextcloud sur un « nano ordinateur » de type raspberry, qui fonctionne en permanence. Dans la suite de l’article je le nommerai « ordinateur Nextcloud ».

Pour décrire son fonctionnement, je dirais qu’il fonctionne comme Dropbox : j’ai un programme sur mon ordinateur​ portable qui surveille si j’ai ajouté des données, des documents ou si je les ai modifiés. Dans ce cas, ces données ou modifications sont transférées de manière quasiment immédiate vers l’ordinateur Nextcloud.

Une fois ces données transmises à l’ordinateur Nextcloud, je peux y accéder depuis un autre ordinateur via le navigateur web, ou si j’ai installé le programme de synchronisation automatique, je peux les avoir sur mon disque dur.

Dans le cadre de mes recherches généalogiques, je l’utilise pour synchroniser l’ensemble de mes documents: les actes, les livrets de famille, les photos et également les sauvegardes de ma base. Du fait que la synchronisation soit presque instantanée cela m’offre une certaine sécurité puisque les données sont copiées ailleurs.

D’autres part, j’ai également une application sur mon téléphone qui me permet l’accès aux données de n’importe où et qui m’offre la possibilité d’avoir les données hors-ligne : même si je n’ai pas de réseau, je peux les consulter sur mon téléphone.

Publicités

4 réflexions sur “N comme Nextcloud, ou comment se dispenser de dropbox

  1. Bonjour Fabrice, ce Raspberry est-il accessible de l’extérieur ou uniquement du réseau local? Utilisateur de Gramps et d’Owncloud, je suis avec intérêt ces informations techniques et je découvre également le gestionnaire de notes QOwncloud pour la synchronisation des recherches. Cordialement,

    1. Bonjour,
      Tout d’abord un grand merci pour l’intérêt que vous portez au sujet. Cela fait plaisir que cela puisse servir 🙂
      Le raspberry est en effet accessible de l’extérieur, j’utilise la redirection de port de ma Freebox. Free offre depuis peu un nom de domaine en .freeboxos.fr et donc mon NextCloud est accessible via le port que j’ai défini.
      N’hésitez pas à me solliciter à nouveau si vous souhaitez des précisions.

      Fabrice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s