D comme diffusion

By User:Mauro Bieg – Own work, Public Domain,

La diffusion d’information est une partie intégrante de la recherche généalogique. Généralement on fait ses recherches pour en parler, l’exposer à un moment où l’autre. Je vais consacrer plusieurs articles sur le sujet.

Aujourd’hui je vais parler d’un système qui a mauvaise réputation car il a souvent été associé au piratage, au partage illégal de musique et de film, je veux parler du peer-to-peer (pair à pair) que je nommerai p2p dans la suite de l’article.

Pourtant, il peut (pourrait) être également un fabuleux système de partage de données généalogiques.

Les avantages du p2p

Ce système a pour vocation d’échanger des données de manière décentralisée:

Lorsque vous demandez un fichier, vous recevez les données de plusieurs endroits différents, de tous les membres du réseau possédant le fichier et qui sont connectés à Internet au moment où vous le demandez. Il n’y a pas (ou peu) de nécessité d’avoir un serveur central.
Plus on est nombreux dans ce réseau, plus celà augmente:

  •  La vitesse de transfert, on obtient plus vite les fichiers
  •  La disponibilité: les données sont disponibles depuis tous les ordinateurs du réseau
  • la sécurité: risque réduit de perdre les données puisque plusieurs personnes les possède
  • l’indépendance: on ne dépend pas d’un site centralisé

P2P: 1ère partie, partage avec une large communauté

Etant donné que le sujet est assez large, j’ai fait le choix de couper cet article en 2. Il faudra attendre la 2ème partie dans la suite du challenge.

Je ne suis évidemment pas la première personne à m’interroger sur la combinaison du p2p avec la généalogie. Plusieurs idées ont déjà été émises et je me demande pourquoi elles n’ont pas émergé.

Numérisation et p2p

Ainsi, sur le site francegenweb, j’ai trouvé une proposition de numérisation des actes dans les archives. Il s’agit pour chaque participant d’aller dans les mairies et de fournir à la communauté l’accès aux fichiers afin qu’ils soient copiés sur les ordinateurs des différents membres.

Il faudra ainsi consacrer un espace sur vos disques durs relativement conséquent pour stocker l’ensemble des actes de la communauté.

Celà permet de compléter les archives en lignes qui n’auraients pas encore été numérisées.

GNTP Genealogy Network Transfert Protocol

J’ai également trouvé une proposition de protocole (la description d’une manière de communiquer entre les ordinateurs) qui s’appelle GNTP. qui permet de comparer sa généalogie avec les autres membres du réseau p2p. Le fonctionnement se rapproche de celui de geneanet et de sa recherche de correspondance à l’exception qu’il n’est pas nécessaire de déposer ses données sur un site web. Il suffirait de lancer le programme gérant le protocole sur son ordinateur.

Ancestris et le plugin « Tree sharing »

Dernier point avant de refermer cet article: le plugin « tree sharing » de ancestris.

En étudiant ancestris, j’ai trouvé un plugin « tree sharing » qui permet de partager son arbre sans avoir à le transférer sur un site web.

Je ne sais pas exactement comment fonctionne ce plugin, mais il semble se rapprocher du fonctionnement décrit plus haut d’après les explications que j’ai trouvé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s