Qui es-tu Antoine Peroux – La suite

8 mois après le premier article traitant de mon sosa 256, je reviens exposer ici quelques évolutions.

Resumé de l’épisode précédent

Dans l’article précédent concernant Antoine Peroux, nous avions vu :

  • A partir de l’acte de mariage de son fils Jean (1803):
    • qu’il avait un fils Jean (bien évidemment)
    • qu’il était marié à Madeleine Brunaud
    • qu’en 1803, il était déjà décédé
    • que vivant, il résidait au Hameau de Chez Roux, commune de Moutardon
  • A partir de l’acte de naissance de son fils Jean (de 1780) :
    • qu’il avait un surnom que j’ai lu comme « bol hucheur » (je vais y revenir)
  • En recherchant en amont dans les registre de moutardon, j’avait trouvé un acte de mariage en 1777 entre un « Antoine de préaux » et une Magdeleine Brunaud, on y apprend que le Antoine est:
    • pensionné à l’hotel des invalides
    • veuf en première noce de Jeanne Poinferré
    • demeure en qualité de garde au Logis de l’abregement (chateau dans la commune voisine de Bioussac)

Des recherches à l’aveugle

A la fin de mon premier article, j’étais resté avec mon peu d’indice et très peu de pistes.

Mais un commentaire de Cedeca  proposant de consulter les archives de l’Hôtel des Invalides a été déterminant pour la suite.

J’ai donc consulté régulièrement le site http://www.hoteldesinvalides.org sans trouver de pistes sérieuses.

En juillet, les archives de Charente ont été rendues gratuites, j’ai donc décidé (après la fin du challenge) de me focaliser sur Antoine Peroux et de trouver le maximum d’indices. Mais que chercher lorsqu’on n’a quasiment rien?

  • La trace d’autres enfants éventuels
  • Retrouver son acte de décès qui se situe entre 1780 (naissance de son fils) et 1803 (mariage de son fils).
  • Retrouver l’acte de son premier mariage
  • Regrouper tous les actes où il est témoin ou déclarant afin de tisser une sorte de profil

Parcours des registres

carte_ruffec_le_bouchage
Source: http://geoportail.fr

Moutardon

Je suis parti sur les actes de Moutardon depuis 1777 (date du second mariage) vers 1803 (date du mariage de son fils) puis partant de 1777 j’ai également « remonté le temps ».

Voici un tableau chronologique des indices que j’ai pu trouver (je ne mets pas ceux que j’avais déjà trouvés):

Date Acte Notes
 1745 Baptême de Madeleine Brunaud  Vraisemblablement l’acte de baptême de sa 2ème épouse. Elle a 32 ans à leur mariage.
1779 Baptême de Marie fille d’Antoine Peroux et de Magdelaine Brunaud Vraisemblablement première enfant du couple mais décédée quelques jours après la naissance (mention « obiit » dans la marge de l’acte)
1784 Mariage de Pierre Chagneau et Marie Massias J’y trouve un témoin se prenommant « antoine peroux », s’il s’agit bien de lui, je réduis l’intervalle de son décès de 4 ans!

Comme vous pouvez le constater, la pêche n’a pas été très fructueuse! Je me suis donc penché sur la commune voisine Bioussac qui semble être le « lieu de travail » d’Antoine qui est, je vous le rappelle, en 1777, « garde au logis de l’abregement commune de Bioussac »

Bioussac

Voilà les autres informations que j’ai pu trouver:

Date Acte Notes
1777 Mariage de Louis Merimee et Jeanne Talbot Parmi les témoin je retrouve un « Antoine Perot invalide ». Je pense que la probabilité de trouver son nom associé au terme « Invalide » permet de déterminer qu’il s’agit bien de notre homme!
1782 Mariage de Jean Henault et Catherine Pioux L’époux est veuf de francoise Perault dont le frère Antoine est parmi les témoin. Cet acte dirige mes recherches vers Condac (village d’origine de l’époux).

Les indices ne sont toujours pas nombreux mais permettent déjà d’ajouter, s’ils sont exacts, que:

  • Antoine est décédé après 1784
  • Qu’il a une soeur Françoise

Condac

Date Acte Notes
1779 Décès de Françoise Perault Pas de mention d’Antoine dans cet acte, mais j’apprend que Françoise est décédée à 62 ans, sa date de naissance estimée 1717.

Si Françoise est bien la soeur d’Antoine, nous pouvons imaginer qu’il est également né vers 1720.

Le Bouchage, Ruffec, Nanteuil…

Après celà, j’ai commencé à errer sur les sites d’indexation: familysearch, geneanet. En consultant les indexes du cybergroupe généalogique de Charente Poitou, j’ai trouvé que les Poinferré (nom de la première épouse) étaient surtout dans la commune voisine de « Le Bouchage ». Je n’y ai rien trouvé de particulier. J’ai également passé du temps sur les actes de Ruffec et de Nanteuil… Mais lorsqu’on ne sait pas ce qu’on cherche et qu’on ne trouve rien, le désespoir commence à vous gagner.

Demander de l’aide

C’est bien de trouver les choses par soi même, mais des fois, il faut savoir demander de l’aide.

Sur le site http://hoteldesinvalides.org, j’avais repéré depuis quelques temps un Antoine Perault/30 ans/ né à Pressac.

Source: http://hoteldesinvalides.org
Source: http://hoteldesinvalides.org

Pourquoi lui? Je ne sais pas! Il est blessé à 30 ans (c’est l’idée que je m’en faisais), il est né à Pressac, ville dans la Vienne située à une vingtaine de kilomètres de Moutardon.

source: http://geoportail.fr
source: http://geoportail.fr

Le 10 août, je me décide à écrire à l’association afin d’avoir plus d’informations sur cet acte.

Puis en désespoir de cause, le 16 aout, je fais appel au généalogistes sur twitter pour savoir jusqu’à quel date je dois chercher l’acte du 1er mariage :

Et de fil en aiguille, j’obtiens une date pour le mariage d’un Antoine Peraud et une Jeanne Poiferré à Nanteuil en 1762! Un grand merci à @val__tho ! J’y apprend:

  • qu’il est le fils de feu Philippe Peraud et feu Margueritte Audouin de la paroisse du Bouchage

Le lendemain, réponse de l’association de l’Hôtel des invalides, il se trouve qu’ils possèdent la photographie de l’acte qui m’interresse! L’acte date de 1750, Antoine se serait donc remarié à 57 ans et aurait eu mon ancêtre Jean à 60 ans !

Voilà la retranscription de l’acte:

Source: Hotel des invalides Photo: Ass. hoteldesinvalides.fr 34 rue madame Curie 92220 Bagneux
Source: Hotel des invalides
Photo: Ass. hoteldesinvalides.fr 34 rue madame Curie 92220 Bagneux
  • texte principal :
    Antoine Perault
    dit Belhumeur, agé de 30 ans, natif de Preissac
    pres Poitiers, Caporal au Reg. de Champagne
    Comp de la Bevier ou il a Servy 6 ans et demy
    est Estropié des Reins du coté droit dun coup
    d'Eclat de Bombe qu'il a recue au Siège de
    mastricht Catolique
  • 1ère marge:
    Soldat
    
  • 2ème marge:
    Le 29 février 1756 Il a été rayé des Registres
    de l'hotel pour navoir pas rejoint la Comp. du 5ème
    de la Rosere a mont Louis a lexpiration dun Conge
    de trois mois quil avait obtenu le 26 aout precedent
    
    [???]
    Le 23 octobre 1786
    mort à l'hopital de Ruffec
    étant p.é (pensionné)
    

Eléments apportés par cet acte:

  • naissance à Pressac vers 1720
  • Surnom « bel humeur »
  • Décédé le 23 octobre 1786 à l’hopital de Ruffec (ce qui expliquerait que je n’ai trouvé son acte de décès nul part)

Recherche de derniers élements

Ces nouveaux éléments en poche, je suis parti à la recherche de l’acte de naissance, et je suis tombé sur un certain nombre de frères et soeurs d’antoine (enfant du couple Philippe de Peiroux et Margueritte Audoin) et le mariage des parents

1715 Mariage de Philippe de Peroux et de Marguerite Audoin Philippe de Peroux du village de Lessac. Pas plus d’indications concernant les époux.
1715 Baptême de Claude Fils de Philippe de Peroux et Marguerite Audoin
1717 Baptême de Gabriel Fils de Philippe de Peroux et Marguerite Audoin
1719 Baptême de Françoise Fils de Philippe de Peroux et Marguerite Audoin
1722 Baptême de Anthoine Fils de Philippe de Peiroux et Marguerite Audoin
Source: Archives en ligne de la Vienne http://www.archives-vienne.cg86.fr/639-les-registres-paroissiaux.htm
Source: Archives en ligne de la Vienne http://www.archives-vienne.cg86.fr/639-les-registres-paroissiaux.htm

Dénouement

Fort de ces avancées, il fallait trouver un lien entre tout ces éléments.

Par exemple, dans l’acte des invalides, le surnom d’Antoine est « belhumeur » et dans l’acte de baptême de son fils Jean j’avais lu son surnom comme « bol hucheur ». Mais après une relecture, il s’agit vraisemblablement de « bel humeur ».

Source: Archives en ligne de Charente - Commune de Moutardon - Baptême de Jean Peroux 1780
Source: Archives en ligne de Charente – Commune de Moutardon – Baptême de Jean Peroux 1780

Voici un schéma indiquant les éléments qui lient les actes entre eux.

liens_indicesJe pense que les liens sont suffisament importants pour prétendre que tous les actes concernent bien le même individu.

La suite?

Pour poursuivre, je vais partir à la recherche des actes de décès des parents d’Antoine, de l’acte de décès de Jeanne Poinféré (sa première épouse).

Partir à la recherche des actes de naissance des parents me semblent pour l’heure difficile: les archives en ligne de Charente ne vont pas assez loin. Peut être qu’avec le temps…

Le nom du père d’Antoine – Philippe De Peiroux- m’amène à penser que mon patronyme provient de la proche localité de « Payroux » situé à proximité de Pressac.

Encore une fois merci à Cedeca , @val__tho et http://hoteldesinvalides.org/.

Merci pour votre patience🙂

7 réflexions sur “Qui es-tu Antoine Peroux – La suite

  1. Bravo pour cette belle recherche, qui montre bien l’importance de recouper tous les actes et les éléments en notre possession🙂
    J’aime beaucoup ton schéma de présentation des liens entre les documents.
    A bientôt,
    Elise

    1. Merci Elise. C’est non seulement important mais pour ce cas là c’était même indispensable.
      J’ai trouvé le schéma bien plus clair que des explications!🙂

      Fabrice

  2. Une présentation très claire et une avancée pas à pas qui a dû être très riche en émotions !
    Je suis toujours étonnée de tout ce que l’on peut trouver alors que parfois, on pense que tout est perdu… Bravo !

  3. Effectivement les éléments sont probants, il ne vous reste plus qu’à chercher au SHD et vous lancer dans la consultation des registres de contrôle des troupes qui vous donneront plus d’éléments sur le parcours de votre ancêtre. Pour les côtes vous pouvez demander de l’aide à l’association ARCHIMILI qui est extrêmement compétente pour les recherches militaires.
    J’ai eu à traiter le même cas et je n’avais pas donner d’ importance au terme « invalide » grave erreur

    Bonne continuation
    Michele

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s