003.3

GIMP comme outils de généalogie

cas.3

Cet article me trottait dans la tête depuis un moment. C’est suite à une discution avec Anne du blog mémoire vive à propos de l’acte présenté dans son article casse tête que je me suis décidé.

Pour ceux qui ne connaissent pas, GIMP est un éditeur d’image libre et gratuit. Il fonctionne sous windows/linux/mac. Pour trouver où le télécharger, je vous invite à faire une recherche dans votre moteur de recherche préféré.

J’utilise GIMP, de manière générale, lorsque j’ai besoin de retoucher des photos, faire du découpage et plus rarement des créations graphiques.

Mais le sujet ici est son usage en tant qu’outils pour la généalogie. Je n’ai pas la prétention ici de faire un cours de graphisme, ni une formation à GIMP. Je veux juste montrer les possibilités offertes par l’outils pour travailler et avancer dans nos recherches.

___________________

1ère partie: l’amélioration d’acte

Je m’en sers largement pour réassembler des actes en ligne: je zoome à la qualité max, et je fait un collage de plusieurs captures d’écran afin d’avoir un document de bonne résolution. En passant: il est dommage que les sites d’acte en ligne ne nous permettent pas (pour ceux que je connais) de récupérer le document en haute résolution.

Lorsque j’ai mon acte au format image (jpg), il peut s’avérer utile d’en améliorer la lisibilité. La fonction Couleurs>Niveaux permet, la plupart du temps, d’avoir un nettoyage rapide du document. Vous pouvez utiliser des curseurs, définir le noir, le blanc, le gris avec les pipettes et avec le bouton Modifier ces paramètres comme courbe d’ajuster vos réglages de manière plus fine grâce à (vous l’aurez deviné) une courbe.

Mon premier exemple vous montre l’effet de l’outils Couleurs>Niveaux sur une partie d’un acte pour que vous en voyiez l’effet. La selection s’effectue avec l’icône de selection rectangulaire :  icone_selection .

002Mon deuxième exemple, est légèrement plus complexe, car il va falloir améliorer l’acte de différentes manières car les zones sont différemment contrastées.

cas.1

Dans un premier temps, j’améliore le document comme nous l’avons vus dans le premier exemple. Et je sélectionne la zone dont l’écriture reste claire avec l’outils de selection à main levée icone_selection_main_levée

cas.2

J’effectue ensuite un réglage des niveaux (Couleuts>niveaux) sur la zone sélectionnée. Le résultat me permet d’avoir un contraste satisfaisant sur l’ensemble du document.

cas.4

___________________

2ème partie : la lecture d’acte

Nous avons vu comment améliorer les actes avant de les intégrer dans notre base. Il se peut toutefois que certains actes restent, au moins en partie, illisibles.

Il m’est arrivé parfois d’utiliser gimp afin d’appliquer différentes modifications graphiques d’un acte, non pas pour l’améliorer mais pour avoir, comme je pourrais appeler, un « déclic » visuel. C’est à dire, que selon l’effet (contraste, couleur) certains mots apparaissent mieux, on a une différentes accroche permettant le déchiffrement d’un mot. Je pense qu’il y a une part de subjectif dans le sens où chacun de nous a une vision différente, une sensibilité différente au couleurs et aux contrastes, mais j’ai trouvé intéressant de vous en parler ici.

Prenons une toute petite partie d’acte. Il a déjà été « nettoyé » par le procédé décrit en première partie, il n’est pas spécialement illisible mais on peut hésiter sur certains mot ou noms.

003.1.. pancratius filius …hael…

Barb..r.. Sc…ottin con…gum

on suppose que le vrai texte est

.. pancratius filius Michael

Barbara Schottin conjugum

Mais pour l’exercice, nous ferons semblant de ne pas voir😉

Appliquons maintenant différents filtres et constatez par vous même que certaines parties s’éclaircissent.

Avec le filtre Couleurs>seuil… il permet de déterminer le seuil entre le noir et le blanc.

003.2Avec le filtre Couleurs>colorier… je trouve qu’on voit mieux la « technique » d’écriture, les lettres prennent du mouvement. Mais ça n’engage que moi🙂

003.3Avec le filtre Filtres>détection de bords>contours on a encore un autre détourage des lettres

003.4Enfin, et je ne me suis jamais servi de ce filtre mais il peut être intéressant, le filtre Filtres>distortion>relief

003.5Ceci n’est qu’un mince aperçu des possibilités de GIMP. Je vous invite à essayer par vous même les autres filtres et réglages. Vous pouvez également installer des filtres supplémentaire notamment la collection de filtres GMIC qui propose de filtres très puissants d’amélioration et d’effets.

A bientôt🙂

4 réflexions sur “GIMP comme outils de généalogie

  1. Oui, et en plus, Gimp a l’avantage d’être plus beaucoup plus stable que le logiciel équivalent que tout le monde connait: Photoshop.

    Il est également nettement moins gourmand en ressources et on trouve de nombreuses extensions sur http://registry.gimp.org/. Je l’utilise régulièrement et je ne peux plus m’en passer!

    1. Il reste tout de même de grande améliorations à aller chercher pour GIMP : Le support du 16 bits et la conservation des données META des photographies. Ensuite de ça, c’est mon outils préféré. J’ai acheter la suite Adobe Photoshop + Lightroom et malgré le fait que je ne peux plus me passer de Lightroom, GIMP demeure mon préféré sur PS.

    1. @Jimbo Genealogie Comme pour Photoshop, il vaut mieux commencer avec des tutoriels. Si on a l’habitude de manipuler des calques avec un autre logiciel, la prise en main est très rapide🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s