Une histoire de cousin germain

cousingermain

Bonjour chers lecteurs! Après des mois de silence, me revoilà. Je n’ai pas laissé tombé la généalogie, bien au contraire, mais le temps m’a manqué pour partager mes différentes avancées. Je les décrirai dans un prochain post.

Aujourd’hui, j’ai rencontré un problème de saisie. Une information, un indice, m’était fourni dans un acte de mariage, mais je me suis retrouvé à ne pas savoir comment le saisir dans ma base généalogique !

Jean Peroux et Marie Jussaume se sont mariés au « sixième jour du mois de nivose au douze de la République française » (qui équivaut au 12 décembre 1803) dans la commune de Moutardon en Charente (aujourd’hui rattachée à la commune de Nanteuil-en-Vallée).

L’acte est assez riche et précis. Ainsi, nous avons la date exacte de naissance du mari (le 29 juillet 1780) et de l’épouse (le 24 avril 1779). L’épouse Marie Jussaume est fille de Pierre Jussaume et Marie Ch

Vient ensuite la section qu’il ne faut JAMAIS négliger dans un acte de mariage, à savoir (mais vous l’aurez deviné) la partie avec les témoins.

Du coté du mari, les témoins n’ont vraissemblablement pas de lien de parenté avec celui-ci puisqu’ils sont décrit comme « des voisins ». Au vu de mes premières lectures de registre, je n’ai trouvé à l’époux ni frère ni de soeur.

Du coté de l’épouse, en revanche, les deux témoins sont apparentés à celle-ci:

« Louis Vidos […] qui a dit être le beau frère de l’épouse ».

Pour ce premier témoin, l’information « beau frère » m’indique que l’épouse a une soeur mariée à cette individu. J’ai donc ajouté un individu de sexe féminin comme à soeur de la mariée et lui ai rattaché le dit Louis Vidos comme mari.

En revanche, pour le deuxième témoin « Jean Dios […] cousin germain de la future », j’ai un problème : Je sais que le père ou la mère de la mariée a une soeur et que celle-ci est la mère de ce Jean Dios.

Voilà le problème  posé aux autres généalogistes (illustré ci-dessous) : comment et où faites vous figurer cette dernière information ?

cousin_germain

Merci pour vos commentaires !

 

7 réflexions sur “Une histoire de cousin germain

  1. Bonjour, j’ai déjà rencontré ce problème. Au début je voulais à tout prix noter ce genre de lien, malheureusement, il y a trop de possibilités pour un cousin et cela peut être source d’erreurs par la suite, je crois qu’il vaut mieux laisser une note sous l’individu concerné. (De plus, « germain » peut-être compris de différentes manières selon les époques et les régions !)
    Bonne continuation !

    1. J’avais songé à la note, j’ai juste peur de ne pas retomber dessus lorsque je m’occuperai des individus concernés :-\
      Merci pour la contribution et bonne journée !

  2. Bonjour Fabrice,
    Dans Heredis, j’ajoute le cousin dans la section « personnes liées » en indiquant donc qu’il s’agit d’un cousin.
    Dans la fiche personnelle, j’indique le maximum d’informations, du moins celles fournies dans l’acte de mariage (âge, profession, ….). Ainsi, quand au fil de mes recherches je identifierai les parents, je saurai à qui le rattacher grâce aux rapprochements faits via ces informations.
    Sophie

    1. Merci Sophie, effectivement dans Gramps il n’y a pas ce niveau d’abstraction concernant les relations…
      J’ai tout de même saisi les informations concernant l’individu puisqu’il est témoin mais sa qualité particulière de « cousin germain » devra être ajoutée autrement…
      Bonne journée!

  3. J’utilise actuellement un logiciel de généalogie que pour le dépouillement de microfilms. Toute ma généalogie est entièrement saisie en ligne sur généanet, Cela m’évite de m’arracher les cheveux!

    Les témoins quand ils sont identifiés sont insérés ou fusionnés autrement, la saisie est effectuée dans le descriptif de l’événement. J’utilise alors les post-it généanet pour les commentaires & suppositions.

    1. Bonjour,
      Je préfère garder mes données près de moi et conserver une certaine indépendance vis à vis d’un site web. Je n’ai pas trouvé de logiciel libre ou gratuit aussi poussé que Gramps dans la gestion des documents. J’ai par exemple essayé geneweb (qui est le logiciel de geneanet) mais il ne m’a pas convaincu.
      Concernant la saisie des témoins, elle est bien gérée sous Gramps, c’est juste que la vague notion de cousin germain ne peut être modélisée. Je vais sans doute ajouter une note.
      Merci pour ta participation et bonne journée !🙂

      Fabrice

  4. Je connais bien Gramps que je conseille vivement comme une alternative fiable et gratuite qui rivalise dignement avec les meilleurs logiciels commerciaux. L’indépendance reste qu’avec geneanet, on peut faire des sauvegardes de gedcom pour les réimplanter dans des logiciels avec toutes les annotations et images liées. Je m’emmêlais les pédales à surfer sur les deux plateformes, j’ai résolu le problème en optant pour le tout en ligne. Pareil, pas très convaincu par geneaweb.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s