Le journal de recherches

Lorsque j’ai commencé mes recherches, mon débordement d’enthousiasme m’a poussé à chercher vite et loin au mépris d’informations sur lesquelles je tombaient mais qui ne m’empêchaient pas d’avancer.
En tombant sur un article parlant de « journal de recherches » et commençant à m’essouffler dans mon avancement, je me suis lancé dans l’élaboration de mon journal de recherche.

Doit-on le commencer tout de suite ?

Je suis partagé sur la question.
D’un coté, je trouve qu’il est fastidieux de revenir sur la masse de documents accumulés depuis le début. S’ils avaient été traités tout de suite, j’aurais pu avancer plus facilement.
D’un autre, je pense que revenir sur des documents, avec un regard neuf, permet de dénicher des choses qu’on n’aurait pas vu tout de suite. De plus, en lisant une certaine quantité de document, je me suis familiarisé : savoir ce qu’on trouve dans chaque type de document, apprendre le vocabulaire allemand et latin et déchiffrer les écritures (kurrentschrift).
Je suis depuis un mois en train d’alimenter mon journal à la fois avec des nouvelles infos, mais aussi avec des actes que j’avais déjà analysé sommairement.

En quoi ça consiste?

Je pense que le journal de recherche doit être structuré de manière personnelle. La preuve en est que je n’ai pas tout à fait la même organisation que celle de Sophie Boudarel tel qu’elle le décrit dans son blog.
Pour ma part, l’objectif de mon journal est :

  1. De savoir ce que j’ai trouvé et quand.
  2. D’avoir une synthèse de ce que j’ai trouvé pour pouvoir le saisir, ensuite, plus facilement dans ma base Gramps.
  3. De saisir des informations que je ne peux/veux pas rentrer dans ma base Gramps : des notes, des commentaires, des questionnements.

Je l’ai donc structuré ainsi:


DATE
  1. <type de document> de <personne(s) concernée(s)> à <ville>
    1. <date>
    2. <synthèse>

informations recueillies auprès de <nom>

  1. famille <patronyme>
    • <père> : <informations>
    • <mère> : <informations>
    • enfants:
      • <liste des enfants>
    • <informations complémentaires>
  • Pour chaque date, je crée une nouvelle page.
  • le type peut être baptème, mariage, naissance, livret de famille, etc.
  • la synthèse est l’ensemble des points importants :
    • profession
    • témoins
    • déclarants
    • pour un acte de mariage, par exemple, les mariés avec dates et lieu de naissance, parents, etc.
  •  Pour le recueil d’information, je synthétise de la même manière les informations orales.

Quel format de document ?

Encore une fois, c’est comme vous le souhaitez🙂
Pour ma part, j’ai opté pour un document texte sous google drive. Cela m’offre la possibilité de l’éditer à peu près n’importe où, de le partager avec mon entourage.

3 réflexions sur “Le journal de recherches

  1. J'ai un peu consulté votre blog wikifremo. Travail impressionant ! Je suis loin d'avoir une aussi belle présentation !La question que je me pose : est-ce que vous rédigez spécialement dans le blog ET vous resaisissez ensuite dans votre base ? Ou vous avez un moyen de synchroniser les 2 ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s