Une histoire de cousin germain

cousingermain

Bonjour chers lecteurs! Après des mois de silence, me revoilà. Je n’ai pas laissé tombé la généalogie, bien au contraire, mais le temps m’a manqué pour partager mes différentes avancées. Je les décrirai dans un prochain post.

Aujourd’hui, j’ai rencontré un problème de saisie. Une information, un indice, m’était fourni dans un acte de mariage, mais je me suis retrouvé à ne pas savoir comment le saisir dans ma base généalogique !

Jean Peroux et Marie Jussaume se sont mariés au "sixième jour du mois de nivose au douze de la République française" (qui équivaut au 12 décembre 1803) dans la commune de Moutardon en Charente (aujourd’hui rattachée à la commune de Nanteuil-en-Vallée).

L’acte est assez riche et précis. Ainsi, nous avons la date exacte de naissance du mari (le 29 juillet 1780) et de l’épouse (le 24 avril 1779). L’épouse Marie Jussaume est fille de Pierre Jussaume et Marie Ch

Vient ensuite la section qu’il ne faut JAMAIS négliger dans un acte de mariage, à savoir (mais vous l’aurez deviné) la partie avec les témoins.

Du coté du mari, les témoins n’ont vraissemblablement pas de lien de parenté avec celui-ci puisqu’ils sont décrit comme "des voisins". Au vu de mes premières lectures de registre, je n’ai trouvé à l’époux ni frère ni de soeur.

Du coté de l’épouse, en revanche, les deux témoins sont apparentés à celle-ci:

"Louis Vidos [...] qui a dit être le beau frère de l’épouse".

Pour ce premier témoin, l’information "beau frère" m’indique que l’épouse a une soeur mariée à cette individu. J’ai donc ajouté un individu de sexe féminin comme à soeur de la mariée et lui ai rattaché le dit Louis Vidos comme mari.

En revanche, pour le deuxième témoin "Jean Dios [...] cousin germain de la future", j’ai un problème : Je sais que le père ou la mère de la mariée a une soeur et que celle-ci est la mère de ce Jean Dios.

Voilà le problème  posé aux autres généalogistes (illustré ci-dessous) : comment et où faites vous figurer cette dernière information ?

cousin_germain

Merci pour vos commentaires !

 


Classement des documents – 3ème partie – valorisation des photos

Dans l’épisode précédent, nous avions vu comment j’indexais les documents dans Gramps mais j’avais sciemment ommis les photos car je souhaitais en faire un cas à part.

Dans l’idée générale, les photos sont traitées comme les actes : si la photos fait référence à un événement, elle est attachée à celui-ci, et les individus y figurant aussi. Pour ceux-ci, j’effectue un recadrage sur leur portrait, nous verrons l’intérêt dans la suite de l’article.

indexation_image1

L’indexation d’une photo: les liens vers l’événement et les individus (recadrage)

Les photos sont également rattachées aux familles de telle sorte que celà produise un album de famille. On peut ainsi avoir un aperçu de l’ensemble des photos d’un cercle familial sans se priver, à coté, de rattacher les photos aux individus.

indexation_image_famille

Rattachement de photos à une famille dans Gramps

Mais le réel apport de l’indexation dans Gramps est de pouvoir facilement voir l’évolution de l’individu. Lorsque vous avez rattaché un certain nombre de photos à un individu, que vous avez bien pris soin de systématiquement recadrer son portrait, vous obtenez une évolution du visage de l’individu. Celà est intéressant à la fois pour l’individu lui-même mais aussi pour la comparaison avec ses parents (au sens large). Pour la démonstration, j’ai servi ici de cobaye :-)

Voilà à quoi ressemble la galerie qu’on obtient.

indexation_image_individu

Galerie de portraits d’un individu

Voilà les éléments et liens qui permettent de générer cette galerie.

indexation_image

Le rattachement aux différentes photos pour former cette galerie de portraits

Je ne sais pas si les autres logiciels permettent facilement de faire la même chose ? N’hésitez pas à commenter pour me faire part des fonctionnalités des autres logiciels!

J’espère vous avoir convaincu de l’intérêt à la fois de bien penser son classement mais aussi l’indexation dans vos logiciels de généalogie. J’espère aussi vous avoir convaincu de passer à Gramps ;-)

A bientôt.

Fabrice


Classement des documents – 2ème partie – nouvelle philosophie d’indexation

Après l’organisation de mes documents, j’ai revu ma manière d’indexer les documents dans ma base gramps.

Orientation générale

De manière générale, le sujet général du document est lié à ce qu’il représente :

  • Un acte de mariage sera lié à l’événement du mariage dans ma base
  • Une photo de famille ou un livret de famille sera lié à la famille correspondante

S’ajoutent à celà, des liens à ces même documents vers les informations qu’ils décrivent :

  • Pour un acte de mariage, la mention de la date de naissance de l’époux sera liée à sa date de naissance dans la base, idem pour les professions, l’âge, le domicile…
  • Les signatures seront liées à ceux qui les ont "griffées"

La finalité étant d’avoir pour chaque information un moyen de recoupement : pour une date de naissance, par exemple, on pourra avoir un âge dans un acte et une date exacte dans un autre.

L’indexation des livrets de familles

Chaque livret de famille, comme je l’ai dit précédemment est sous la forme d’un pdf et d’images.

Dans Gramps, j’attache le fichier pdf à la galerie de famille et les images seront liées aux informations qu’elles mentionnent comme je procède pour les actes (voir ci-dessous).

L’indexation des actes.

Toute information, lorsque c’est possible, doit être rattachée à toutes ses références dans les différents actes.

Je vous ai ici montré tous les liens qui peuvent exister entre les données saisies dans la base et un seul acte.

indexation_docuNous avons ici un acte de mariage dans lequel sont mentionnés, la date de l’événement évidemment, les noms des époux bien sûr, des parents, mais aussi des professions, des domiciles, des âges, des dates de décès.

Dans le logiciel Gramps, il est possible de rattacher une information à un média et plus précisément lorsqu’il s’agit d’une image de la recadrer. J’ai donc pour ce simple document :

  • un lien entre le document complet et l’événement concernant le mariage
  • un lien entre la date de naissance de l’époux (idem pour l’épouse) et la partie du document qui la mentionne
  • un lien entre la profession de l’époux à la date du mariage et la partie du document qui la mentionne

Et ainsi de suite pour chaque individu concerné. De plus, pour chaque individus ayant signé, j’ai recadré sur la signature dans le document.

En partant de l’acte ci-dessus, voici 2 captures montrant comment se présente l’indexation dans GRAMPS.

La relation entre l'acte et l'événement "mariage". Le lien est créé dans l'onglet "galerie"

La relation entre l’acte et l’événement "mariage". Le lien est créé dans l’onglet "galerie"

Relation entre l'événement "naissance" de l'époux et sa mention dans l'acte de mariage

Relation entre l’événement "naissance" de l’époux et sa mention dans l’acte de mariage. Le lien se fait dans l’onglet "galerie" de l’événement

Nous verrons dans le prochain épisode, l’indexation des photos et les avantages qu’on peut en tirer dans gramps.

A bientôt !


Fabrice


Classement – 1ère partie – les documents

Après être remonté plus ou moins loin dans toutes les branches, après l’euphorie de la cascade de documents, d’actes, de photos, de livrets de familles, c’est le moment du tri :-|

Etat des lieux

Il est vrai que, dans un premier temps, je suis parti sur la base de ce qu’on me disait pour retrouver ensuite des traces sur les archives en ligne comme preuve sur les événements anciens. Les événements récents ne se basaient, principalement, que sur ce que j’avais récolté de manière orale. Arrivé jusqu’en 1690 dans certaines branches, j’avais un peu négligé le récent au profit de la recherche de mes racines.

Le temps où je devais réorganiser mes documents est arrivé. J’ai recueilli 7 livrets de famille, une soixantaine de photos et un peu moins de 300 actes (provenant principalement des archives numériques). Tout était un peu mélangé, il fallait vraiment penser à une organisation pérène avant que le nombre de document devienne ingérable.

Jusque là, j’avais 5 dossiers regroupant tous les documents concernant des ensembles de famille. Généralement, ces dossiers correspondaient aux couples de mes arrières grands parents et ceux de mon épouse. Les actes des ascendants du couple et les actes des descendant issus du couple et possédant le même patronyme.

Chaque fichier était (en général) nommé afin d’avoir le type, et une idée de son contenu. Certains types de document avait un nommage plus complexe :

  • pour les actes: etat_civil_<annee>_<commune>_<type : N, M, MR, D ou S>_<individus concernés>
  • pour les documents type livret de famille ou carnet militaire : livret_famille_<père>, idem pour les carnet militaire sauf avec le préfixe carnet_militaire
  • pour les photos les fichiers sont de la forme photo_<individus ou événement>

Pour ce faire une idée voilà un extrait de mon ancienne organisation, vous pouvez constater que tous les types de documents sont mélangés.


|-- Brudi-host
  carnet_militaire_brudi_joseph_1.jpg
  carnet_militaire_brudi_joseph_2.jpg
  etat_civil_1855_durningen_D_host_josephine.png
  etat_civil_1856_durningen_D_host_georges.png
  etat_civil_1857_littenheim_D_stiegler_laurent.png
  livret_de_famille_host_louis_1_mariage.jpg
  livret_de_famille_host_louis_2_enfants.jpg
  livret_de_famille_wack_andre_1_mariage.jpg
  livret_de_famille_wack_andre_2_deces_naissances.jpg
  livret_de_famille_wack_andre_3_bapteme.jpg
  photo_host_francois_louis_friess_marie.jpg
|-- Wack
  etat_civil_1795_mittelschaffolsheim_M_gilli_jacque_klein_madeleine-1.png
  etat_civil_1892_pfettisheim_D_wack.png
|-- steinmetz-zacher
  etat_civil_1804_oberdorf-spachbach_M_zacher_georges_michel.png
  etat_civil_1805_oberdorf-spachbach_N_zacher_georges_michel.png

 _________

La nouvelle structure

Lorsque j’ai décidé de me pencher sur la question, j’ai d’abord regardé comment avaient procéder les autres. Je me suis notamment inspiré, de manière vraiment très allégée, de la hierarchie de Sophie Boudarel. J’ai repris le classement par type de document mais comme premier tri :

  • les actes sont répartis en 4 dossiers correspondant à leurs types : les actes, les photos, les livrets de familles et les carnets militaires
  • chacun d’eux contient des sous-dossiers correspondant respectivement à :
    • des ensemble de famille: comme c’était le cas précédemment, tous les actes correspondant aux ascendants de mes arrières grands parents et leurs descendants possédant leur patronyme.
    • des "cercles familiaux" ou "foyers", par exemple toutes les photos correspondant à mes grands parents et leurs enfants,
    • chaque livret de famille possède un dossier dans lequel sont stockés les pages au format image et le livret au format pdf. Ce dernier format facilite la consultation, les images faciliteront l’indexation dans la base.
    • enfin, les carnets militaires organisés de la même manière que les livrets de famille.

Voilà un aperçu de la nouvelle organisation :


|-- Actes
  |-- Brudi-Host
   etat_civil_1855_durningen_D_host_josephine.png
   etat_civil_1856_durningen_D_host_georges.png
  |-- Wack-Brudi
   etat_civil_1795_mittelschaffolsheim_M_gilli_jacque_klein_madeleine-1.png
   etat_civil_1892_pfettisheim_D_wack.png
  |-- steinmetz-zacher
   etat_civil_1804_oberdorf-spachbach_M_zacher_georges_michel.png
   etat_civil_1805_oberdorf-spachbach_N_zacher_georges_michel.png
|-- Carnets_militaires
  |-- Carnet_Militaire_Brudi_Joseph
   carnet_militaire_brudi_joseph_1.jpg
   carnet_militaire_brudi_joseph_2.jpg
|-- Livrets_de_famille
  |-- Livret_Famille_Host_Louis
   Livret_Famille_Host_Louis.pdf
   livret_de_famille_host_louis_1_mariage.jpg
   livret_de_famille_host_louis_2_enfants.jpg
|-- Photos
  |-- Photos_Brudi-Host
   photo_brudi_georges_host_celestine.jpg
   photo_brudi_joseph.jpg

Ce nouveau tri rend plus facile les recherches dans les dossiers, les fichiers sont plus facilement localisables.

En revanche, pour le partage avec d’autres personnes est plus compliqué car je n’ai pas clairement découpé les différentes branches. Mais, après réflexion, je n’ai pas trouvé de solution  satisfaisante, j’ai donc opté pour une solution simple.

Dans un prochain article, nous traiterons de ma nouvelle indexation dans la base généalogique Gramps.

A bientôt!

Fabrice


Résolutions 2014

sun

Avant tout meilleurs voeux à tous! Aux lecteurs, je souhaite que vous trouviez ici de quoi satisfaire votre curiosité! En supplément (ou à défaut), sur la page Autres blogs vous trouverez d’autres lectures! Aux autres bloggers, je souhaite l’inspiration. Enfin, aux autres généalogistes, je souhaite d’inombrables découvertes et surtout de débloquer des situations épineuses.

Concernant le programme de l’année, je vais dire qu’à long terme je n’ai rien prévu. Je maintiens la méthode "au fil de l’eau". D’autres généalogistes ont des programmes chargés pour cette année à l’instar de Clément ou Sophie ! Comme je l’ai dit dans mon précédent billet, j’ai toujours des billets en préparation (en maturation devrais je dire) que je publierai dès que j’aurai trouvé la bonne matière.

Je ne me suis pas encore décidé sur mon éventuelle participation au ChallengeAZ d’avril. Je cherche encore une idée de préférence originale, me permettant de ne pas me surcharger et de publier un article correspondant à chaque lettre!

En revanche, coté recherche et organisation, je me suis déjà bien activé : hier, j’ai envoyé un courrier à la mairie de naissance de mon grand père paternel afin d’obtenir son acte de naissance et un à son frère en possession de documents de famille. Je vous ferai part des retours que j’aurai.

Pour l’organisation, j’ai commencé à revoir le tri de mes documents. Travail fastidieux et déterminant pour la suite! Mes choix feront l’objet d’un article.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter bonne route :-)

Fabrice


Bilan 2013

A mon tour je me lance dans le bilan de cette (première) année. Il se trouve que dès le début de mes recherches, vu les nombreuses questions de mon entourage sur ma manière de m’y prendre, je me suis lancé dans la rédaction de ce blog, pour partager mes expériences.

Petite rétrospective

Un bref retour en arrière sur l’historique de ce blog. L’occasion pour moi de me rendre compte du chemin parcouru.

  • 1er article le 12/02/2013, à l’origine sur blogspot.fr
  • Sur mon ancien blog, je cumule 7340 vues
  • A en croire mes statitstiques, l’article le plus consulté (de loin) est l’etat civil :  des données pas toujours d’équerre posté en mai, avec un peu plus de 300 vues. Sans que je comprenne l’origine de ce score.
  • En avril, le challengeAZ de Sophie Boudarel  (que je remercie au passage!) a permis de faire connaitre (un peu plus) mon blog. C’était un sacré défi, avec évidemment de hauts et des bas. Un petit débordement sur la fin (mon dernier article a été publié 10 jours en retard!). J’espère pouvoir participer au prochain (attention Sophie, ceci n’est pas une confirmation!)
  • En août, je débloquais le coté de mon grand père en consultant en mairie.
  • Tout au long de l’année, j’ai révisé à plusieurs reprise mes méthodes de travail et d’organisation. Je pense être arrivé à un état assez stable ;-)
  • J’ai eu des hauts et des bas avec mon logiciel gramps.
  • Mon article publié le plus tard ou le plus tôt (c’est selon) à 1h18 du matin est Patre Arbogastus Arbogast, heureux comme j’étais de partager ma découverte ;-)
  • Dernier événement marquant : le passage à wordpress. Un peu inattendu (même pour moi), un peu irrationnel, mais j’en suis content, et j’ose espérer que les lecteurs sont toujours présents ;-)

Base de données

Voilà mon état des lieux de mes recherches et comme on dit "un beau dessin vaut mieux qu’un long discours" :

Arbre familial 1_fan_chartCe graphique est la roue des ascendant de mes enfants. Comme vous pouvez le constater, il y a de fortes inégalités. Les raisons de ce déséquillibre sont diverses :

  • J’ai quelques difficultés pour l’accès aux données de certaines branches : attente de livrets de famille, .
  • Le temps m’a manqué pour traiter certaines informations que j’ai déjà en ma possession.

J’ai réussi à rattraper mes déboires avec ma base pour pouvoir aller de l’avant. J’ai retenu la leçon (j’espère!).

Voici quelques chiffres sur ma base :

  • ma base comporte 541 individus
  • dont 284 hommes et 257 femmes
  • 176 individus n’ont pas de date de naissance (il reste du boulot !)
  • 170 familles sont présentes
  • 147 noms de familles sont enregistrés

Organisation des recherches

Après des débuts assez tentaculaires, confus, j’ai commencé à trouver un équilibre en me focalisant, par tranche de temps de 1 à 2 mois sur une branche ou un village. Celà permet d’éviter de perdre les informations assimilées dans la tête: les personnages récurents, les familles présentes, les signatures. La recherche est d’autant plus efficace lorsqu’on reste immergé dans le même milieu pendant une période.

Et passé le délai, changer d’horizon, pour "sortir la tête du guidon". Avoir un regard neuf sur de nouvelles informations. Et repartir dans une autre direction.

Tenue du blog

Presque sur un "coup de tête", j’ai changé de plateforme pour mon blog. Ce changement n’était pas forcément indispensable. Il m’a permis de changer un peu son organisation : des catégories hierarchisées, des menus permettant de mettre en avant des outils, des sites que j’aurais trouvé. Dans un proche avenir je mettrai un menu "blogs" pour lister les blogs de généalogie que je suis.

Gros point noir : la fréquence de rédaction, on ne peut plus irrégulière. Le challengeAZ m’avait bien cadencé, puis … le vide. Suivi de divers contre temps. Pour aboutir à 1 voire 2 articles par mois.

Point encourageant: récemment, un lecteur semblait apprécier ma manière de rédiger ainsi que ma présentation. En espérant qu’il ne soit pas le seul ;-)

L’apport de mes recherches et du blog

D’abord, l’apport de mes recherches : mieux connaitre ma famille, bien sûr, ma région. Mieux connaitre mes proches et leur histoire. Poser un regard différent sur chacun.

J’ai aussi appris à lire les actes, à retenir ce qui est important, à lire l’écriture cursive allemande, lire les mots courants dans les actes en allemand ou en latin. Même si je dois encore travailler cet aspect.

J’ai pris encore plus conscience des changements qui ont opéré dans la vie courante en quelques générations. L’espérance de vie, les conflits religieux, les coutumes.

Ce que m’a apporté le blog, c’est d’abord l’aisance en écriture, l’envie d’écrire aussi: je me dis sans cesse "tiens! je pourrais écrire un article sur tel sujet!". J’espère aussi apporter une pierre (que dis-je un caillou!) à la connaissance, en dénichant certains détails dans les registres et en les partageant.

Par extension, avec les réseaux sociaux, c’est aussi l’intégration dans une communauté de bloggers et de généalogistes. Communauté très active, très encourageante. Il est vrai que je travaille complètement de mon coté, je ne fait parti d’aucune association de généalogistes, je n’ai suivi aucune formation. Cette communauté est donc très enrichissante et très inspirante : merci à vous tous ! :-)

La suite ?

Plein de choses évidemment. J’ai par exemple, en permanence, un petit stock d’une dizaine de brouillons d’articles, souvent sous la forme d’un titre accompagné d’une page blanche, sans parler de ceux qui n’ont pas encore été créés! Je voudrais parler de plusieurs sujets, mais les aborder de manière claire est souvent assez fastidieux! Contrairement à d’autres blogger, pour cette première année, je n’avais aucune roadmap, aucun plan, mes recherches progressaient en fonction de mes découvertes et mes articles suivaient.

Je me suis aussi inscrit (embarqué) dans un projet dont je ne connais pas encore l’ampleur : n’est-ce pas Clément? ;-)  En passant, faites comme moi, signez en blanc ;-) Je pense que ça peut être une bonne expérience et puis, qui sait, le début de nombreux autres projets collaboratifs ?

Concernant purement les recherches, j’espère acquerir des documents (livrets, photos) des différentes branches, celà fait plusieurs mois que je ne progresse qu’à l’aide des registres en ligne.

Le bilan des autres bloggers

Je dresse ici une liste non exhaustive des bilans d’autres bloggers, l’ordre est non significatif !

http://www.elodie-et-antoine.fr/ra/?p=402

http://aidegenealogie.blogspot.fr/2013/12/un-bilan-2013.html?m=1

http://luniversdeceline.overblog.com/2013/12/bilan-g%C3%A9n%C3%A9alogique-2013.html

http://www.genbecle.org/bilan-de-deux-mille-treize-geneatheme/

http://darverne-et-darmorique.blogspot.fr/2013/12/le-point-sur-mon-annee-genealogique.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#.UqM5COLwiSo

http://murmuresdancetres.blogspot.fr/2013/12/geneatheme-bilan-2013.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

http://histoiresdaieux.blogspot.fr/2013/12/geneatheme-mon-bilan-2013.html

http://chateauneufetjumilhac.blogspot.fr/2013/12/bilan-de-lannee-2013.html

Joyeux Noël !

Fabrice


Généalogie parallèle

etat_civil_1693_bilwisheim_MR_arbogast_valentin_armbruster_anne

Je me suis lancé dans un exercice qui consiste à aller le plus loin possible dans une branche. Pour ce faire, j’ai choisi une branche à laquelle je vous ai habitué : celle des Arbogast!

Je peux déjà dire qu’il n’est pas achevé (un travail de généalogie peut-il être terminé?). Mais l’objectif de ces recherches était surtout de voir les difficultés rencontrées en fonction des périodes, les informations que l’on a et celles qui s’amenuisent (!) en remontant dans le temps, la manière d’exposer les informations. Par exemple, exposer les individus en tant qu’individus relatifs (épouse de…, fils/fille de…).

Les recherches se sont arrêtée en 1693 dans la paroisse de Rumersheim à laquelle Bilwisheim, le village de mes ancêtres, est rattaché. Un acte de mariage catholique à Bilwisheim de Valentin Arbogast de Mittelhausen et Anne Armbruster de Bilwisheim. Je n’ai plus rien trouvé au delà. Difficultés liée à la limite des registres: les registres de Bilwisheim s’arrêtent en 1685 et à une période trouble: Mittelhausen est une paroisse protestante. Je ne sais pas si Valentin s’est converti au catholicisme ou s’il s’est fait baptiser dans une paroisse avoisinant son village d’origine.

Le parcours de centaines de pages des registres de Rumersheim m’a permis de m’approprier les personnes selon les époques, les personnages récurents, les interactions.

Concernant ma branche, j’ai même pu constater que la branche d’une autre famille évoluait parallèlement tout en gardant un lien avec elle.

Ainsi, le couple Valentin et Anne Arbogast, entre 1698 et 1717, a choisi pour ses enfants des membres de la famille Weckel comme parrains ou marraines.

  • 1695 : Jean → Pierre Weckel
  • 1698 : Marcel →  Jean Weckel
  • 1701: Valentin → Theobald fils de Jean Weckel
  • 1704: Brigitte → Pierre Weckel
  • 1707: Catherine → Eva fille de Jean Weckel
  • 1709: Nicolas → Barbara fille de Pierre Weckel
  • 1712: pour leur fille Marie, il n’ont pas choisi de Weckel
  • 1717: Eva → Pierre Weckel

Plus loin dans le temps, je retrouve des liens avec cette famille:

Et encore d’autres mentions que je vous épargne ;-)

Suite à ces découvertes, j’ai pensé qu’il était intéressant de maintenir une certaine généalogie parallèle. A partir de maintenant, dans la mesure du possible, j’intègre les parrains/marraines/témoins en tant qu’individus dans ma base généalogique en renseignant les liens de parenté lorsqu’ils sont indiqués. Celà permet de détecter les personnes récurentes et les liens avec leur famille et ma branche.

A bientôt!

Fabrice


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 245 autres abonnés